Vendu

Coquelicots

Coquelicots aux Baux de Provence
20" X 16" (51 cm X 40 cm)
Vendu
Champs en friches à l'entée du village « Les Baux de Provence »,
classé l'un des plus beaux villages de France.

Poème de Mme de Fonclare inspiré de ce tableau

Aimer...
En été, dès six heures, aller dans le jardin
Pour en humer l’odeur fraîche et revigorante,
Froisser entre ses doigts trois tiges de jasmin,
Puis ouvrir grands ses yeux sur l’aurore naissante.

Savourer le soleil qui grésille et qui fond
En rayons tout dorés mais encor supportables,
Retourner doucement un gros insecte rond
Qui tombé sur le dos gigote, lamentable.

Et puis aller marcher dans la garrigue bleue,
Y cueillir quelques fleurs qui embaument si bon
Qu’on se sent presque saoul, intensément heureux.
Dans le ciel un oiseau plonge en tournant en rond.

Des couleurs, et du vent, des plantes qui frémissent
Dans la lumière argent qui vous blesse les yeux,
Le chant d’un cigalon qui stridule et qui crisse,
L’éclat presque pesant d’un ciel presque trop bleu.

Puis soudain un orage et les nuées qui craquent
En déchirant en deux le ciel qui s’exaspère,
La pluie qui se déverse en torrents et qui claque
Sur les vieux chênes gris, mais soudain bien plus verts.

Plus loin une tempête où l’eau se désagrège
Tout en giflant le ciel griffé de flammes rousses.
La tornade rugit. Et là-bas un cortège
De lourds nuages noirs venant à la rescousse.

Une Nature folle , une Nature affable,
De l’âpre et de l’amer et du doux emmêlés,
Du sauvage et du tendre, et puis du délectable
Qui vous poignent le coeur : on ne peut que l’aimer.


© Avril 2017